Sixième conférence de la CTBT sur la science et la technologie: Renforcer la science collaborative pour la paix et le développement

2017-06-28 10:11:56

La sixième conférence sur la science et la technologie de l’Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO) s’est ouverte le mardi 27 juin 2017 à Vienne, la capitale de l’Autriche.

Plus de 1000 participants issus de plus de 120 pays y sont attendus aux travaux de cette rencontre qui ont démarré le lundi dernier et ce jusqu’au au 30 juin.

Cette conférence multidisciplinaire est une occasion pour la communauté scientifique et technologique et le CTBTO de  renforcer  une fois encore leurs relations dans le domaine des questions nucléaires.

Pour Lassina Zerbo, Secrétaire Exécutif du CTBTO, la conférence est un forum unique où se rencontrent beaucoup de scientifiques et d’experts qui collaborent ensemble dans le domaine du contrôle des tests de prolifération nucléaire.

Le premier responsable de la CTBTO s’exprimait le mardi matin, à l’ouverture officielle de la conférence sur la science et la technologie 2017 (SnT2017). Selon lui, la conférence a pour objectif d’élargir la communauté scientifique engagée dans le contrôle de l'interdiction des tests, y compris chez les jeunes scientifiques, promouvoir l'application scientifique plus large des données utilisées pour la vérification des interdictions d'essais, améliorer l'échange de connaissances et d'idées entre le CTBTO et la communauté scientifique élargie et présenter à la communauté scientifique les besoins de surveillance et de vérification des tests nucléaires. Il a salué l’intégration des jeunes chercheurs dans les programmes de surveillance et d’évaluation du CTBTO aux côtés de leurs aînés. «Le groupe jeunesse de CTBTO a été lancé l'année dernière avec seulement neuf membres. Aujourd'hui, nous avons environ 200 personnes. Environ 70 d'entre eux assistent à cette conférence  et ils montrent déjà leur participation active », a-t-il affirmé.

 

Succès enregistré

 

D’après Dr Lassina Zerbo, le CTBT a enregistré d’énorme succès en matière de régime de vérification scientifique. « La performance du Système international de surveillance dépasse déjà toutes les attentes avec 92 % d'achèvement. Une preuve de son efficacité est venue avec chacun des cinq essais nucléaires menés par la Corée du Nord, y compris les deux tests effectués l'année dernière », a indiqué Zerbo.

«Dans chaque cas, nous avons détecté et transmis des données fiables et vérifiables aux États en temps quasi réel et nous avons fourni des séances d'information dans les heures qui ont suivi les événements », a t-il précisé avant de rappeler que les États membres bénéficient également des applications civiles et scientifiques des données IMS. Il a rappelé que les défis liés à la surveillance des explosions nucléaires vont au-delà  de reconnaissance du traité d'interdiction mais imposent beaucoup plus à la fois la collaboration de la science et de la diplomatie.

«Le SnT est une occasion unique d'examiner comment rendre le régime de vérification encore plus réussi à l'avenir », a laissé entendre Dr Zerbo.

 

Défis

 

« Nous devons nous concentrer sur l'avancement de nos objectifs communs en science et technologie afin d'accroître la confiance et la compréhension mutuelle. La collaboration scientifique est essentielle à la réalisation d'un monde exempt de la menace nucléaire. Il est également essentiel de progresser sur d'autres défis mondiaux, tels que la réduction et l'atténuation des risques de catastrophe, les changements climatiques et le développement durable », a affirmé Dr Zerbo. Il est important de réaliser une science collaborative pour la paix et le développement, a souligné Dr Lassina Zerbo.

Prenant la parole toujours à l’ouverture de la conférence, le directeur de la Division du Système international de surveillance, Nürcan Meral Özel, a exhorté les jeunes scientifiques à profiter de l'utilisation des données IMS.

Dans son adresse, la Princesse Sumaya Bint El Hassan de Jordanie a rappelé que le CTBTO joue un important rôle dans la sécurité des hommes à travers le monde. La cérémonie d'ouverture a également enregistré les discours du ministre de la recherche scientifique et technologique de l'Angola et de personnalités scientifiques et politiques de France et de l’Autriche.

La veille de l’ouverture de cette conférence, les participants ont eu droit à une série de présentations sur les outils et les technologies utilisées par le CTBTO et ses partenaires à travers le monde pour la surveillance et la vérification des explosions nucléaires et la détermination et l’analyse des émissions sismiques et atmosphériques extrêmes. Une session entièrement dédiée aux jeunes scientifiques a clôturé la première journée.

Les présentations des experts et les expositions thématiques et interactives sur le Système international de surveillance (IMS) du CTBTO se poursuivront pendant les cinq jours que dureront ce grand rendez-vous de la science et de la technologie au profit d’un monde débarrassé de toutes expositions nucléaires et au service de la paix et du développement.

 

Christophe Assogba 


Leave a Comment


A lire aussi dans Actualite