Le Nigeria plaide pour une coopération avec le Ghana en matière de recherche spatiale

2012-05-15 20:58:12

 

 

 

Le Nigeria  plaide pour une coopération avec le Ghana en matière de recherche spatiale

Le Nigeria et le Ghana doivent coopérer en matière de recherche spatiale, a déclaré le Directeur général de National Space Research and Development Agency (NASRDA) of Nigeria— agence de recherche spatiale du Nigeria, Dr Mohammed Seidu Onailo, au cours d’un panel de discussion, à l’occasion de la visite d’une dizaine de journalistes  de l’Afrique de l’Ouest, le jeudi 10 mai 2012, dans les locaux de l’agence à Abuja.

« Le Nigeria et le Ghana doivent travailler ensemble. Le monde ne peut pas nous attendre. Nous devons utiliser les technologies pour fournir des informations pour nos peuples  dans les domaines de la production alimentaire, des ressources en eau et la communication », a déclaré Dr Mohammed Seidu Onailo.

Il a indiqué que la décision du gouvernement ghanéen de mettre en place un centre spatiale constitue une avancée majeure pour la recherche de solution aux problèmes socio-économiques tels que l’insécurité alimentaire et les inondations d’une part,  et d’autre part  pour développer et coordonner les programmes de recherche spatiale pour le développement du pays.

Il ajoute que des ingénieurs et chercheurs ghanéens peuvent visiter le centre du Nigeria  afin de voir les installations et comment le travail se fait quitte à le reproduire dans leur pays.

La recherche spatiale constitue une opportunité pour les pays de l’Afrique de l’Ouest  pour maîtriser les phénomènes climatiques — sécheresses, inondations, les maladies, la gestion des ressources en eau et la gestion urbaine des villes. Grâce à un satellite de communication, « les taxes douanières sur les services de GSM, de même que les tarifs sur des services de télédiffusion par satellite seront réduits ».

Les journalistes conviés par l’Association des Journalistes Scientifiques du Nigeria (AJSN) ont pu voir les images 3D prises par les satellites nigérians ainsi que les installations de prise et de traitement de ces images.

Développer des fusées et système de propulsion

Le Nigeria a lancé son premier satellite NigeriaSat-1, long de 32 mètres, à partir de la Russie, le 20 septembre 2003. En août 2011, NigeriaSat-2 et NigeriaSat-X ont été lancés dans le cadre du Programme de développement par satellite dont les  principaux domaines d'application sont entre autres : améliorer l'agriculture par des techniques de précision pour lutter contre l'insécurité alimentaire, soutenir les missions de paix du Nigeria dans le monde entier avec l'information, cartographier les zones urbaines pour améliorer l’urbanisation dans les villes, prévoir les catastrophes et la gestion des phénomènes climatiques et développer des applications de sécurité nationale.

« Je tiens à féliciter notre pays pour ce nouveau chapitre dans nos efforts de transformation que nous nous efforçons pour l'autonomie. Permettez-moi également de féliciter l'ingéniosité des Nigérians qui ont rendu cette histoire possible. Nous allons continuer à mettre l'accent sur l'investissement dans la science et la technologie comme un outil pour conduire le programme de transformation de cette administration », a déclaré le Président Nigérian Goodluck Jonathan lors du lancement du NigeriaSat 2 et NigeriaSatX sur le site de NASRDA.

Le volet imagerie satellite à haute résolution de ce programme bénéficie d’un financement de 2 milliards de nairas par an. D’ici à quelques années, le NASRDA qui a pour mission essentielle de développer la technologie des satellites pour des applications diverses et opérationnaliser le système spatiale locale pour fournir des services spatiaux, compte commencer la formation des astronautes nigérians en 2015, développer et construire des satellites au Nigéria en 2018, développer des fusées et système de propulsion d’ici à 2025, des industries électronique et de logiciels informatiques d’ici à 2026. La feuille de route de  25 ans du programme spatial du Nigeria prévoit la commercialisation à grande échelle de la technologie spatiale et de savoir-faire  d’ici à 2028 et le lancement de satellites nigérians à partir du Nigeria d’ici à 2030.

Christophe D. Assogba

 

 

 


Leave a Comment


A lire aussi dans Actualite