Des assises pour créer un réseau de communicateurs ouest-africains en santé

2016-10-25 19:07:13

Rencontre à Abidjan sous l’égide de l’OOAS


Des assises pour créer un réseau de communicateurs ouest-africains en santé


Il se tient depuis hier à Abidjan une rencontre pour la création d’un réseau de communicateurs de l’espace Cedeao. Initiée par l’Organisation ouest africaine de la santé, ce réseau est la mise en œuvre d’une des recommandations d’une précédente rencontre tenue à Ouagadougou en 2015.
 
On ne connaît l’importance de la santé qu’en son absence. Et puisque nul ne veut connaître l’importance de la santé en la perdant, l’Organisation Ouest-africaine de la santé œuvre pour installer un dispositif opérationnel efficace et efficient pour une bonne prise en charge sanitaire des populations. C’est dans cette logique qu’en exécution d’une des recommandations de la rencontre de Ouagadougou de Décembre 2015, cette institution spécialisée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest a initié la rencontre d’Abidjan pour la création du réseau des communicateurs en santé de l’Afrique de l’Ouest. Venus du Bénin, du Burkina-Faso, du Ghana, du Sénégal, de la Guinée, de la Guinée Bissau et des autres pays de la Cedeao, les communicateurs et journalistes en santé ont deux jours pour réfléchir sur les contours de la structure à créer et la créer.
Lors de la cérémonie d’ouverture, Dr Crespin Xavier, le Directeur général de l’OOAS a insisté sur l’importance de ce réseau dans le dispositif de communication de son institution. « Est-il encore besoin de rappeler ici l’importance de votre rôle dans la traçabilité des interventions et dans la bonne gestion des problèmes de santé ? Les dernières crises sanitaires survenues dans nos pays sont encore présentes pour illustrer la nécessité d’une collaboration permanente et efficiente avec les Communicateurs pour prévenir, faire savoir et obtenir l’adhésion des populations et des gouvernants dans la  gestion des  problèmes de santé. La réunion de ce jour revêt une importance particulière puisqu’elle est la résultante de celle de 2015 dont l’une des importantes recommandations est la mise en place d’un réseau des communicateurs de la CEDEAO. De ce fait, la matérialisation de cette recommandation sera j’en suis convaincu d’un grand apport pour nos pays en termes d’échanges et de circulation de l’information sur les questions de santé de la région Ouest Africaine et même bien au delà compte tenu des technologies existantes », a-t-il déclaré. Mais le plus difficile n’est pas de mettre le réseau sur pied. Le défi, c’est son bon fonctionnement et son utilité aux populations à la base. C’est ce qu’a rappelé ensuite le directeur général de l’OOAS.
Avant de lancer les activités, Dagnan Simplice, le directeur général de la santé du Ministère de la santé et de l’hygiène publique de la Côte d’Ivoire s’est félicité de la tenue des assises. Il se réjouit davantage d’autant que la création de ce réseau vise à renforcer les actions de l’OOAS, une institution dont les actions sont très bénéfiques aux populations à la base. « La mise en réseau des professionnels de communication de notre espace me paraît une très bonne approche dans la vision multisectorielle de la problématique de la santé qui, loin de se limiter aux seuls aspects techniques et médicaux, concernent aussi d’autres spécialités. En tant que qu’acteurs privilégiés de la mobilisation sociale les interventions des communicateurs dans le domaine de la santé sont primordiales pour soutenir les initiatives visant la promotion d’un bien-être pour les populations », a indiqué le représentant de la ministre ivoirienne.
Les récentes épidémies notamment la maladie à virus Ebola est une illustration de l’importance des communicateurs à réserver les tendances négatives avec le concours des techniciens et professionnels et professionnels de la santé.

 Joël C. TOKPONOU
 


Leave a Comment


A lire aussi dans Actualite