Bénin : Bioversity lance un projet pour améliorer l’alimentation des populations

2012-06-14 18:51:51

 

Bénin  

 

Bioversity lance un projet pour améliorer l’alimentation des populations

 

Un projet triennal visant à utiliser la biodiversité locale pour améliorer l’alimentation et la nutrition des populations béninoises sera lancé ce jour, au Bénin.

Intitulé « L’utilisation de la biodiversité locale pour améliorer l’alimentation et la nutrition des populations », le projet sera coordonné par la représentation Afrique de l’Ouest de Bioversity International, basée à Cotonou, avec un financement de 1 million de dollar US du gouvernement de la Finlande.

Selon Dr Sognon Raymond Vodouhè,  Chercheur en Diversité  génétique et Coordonnateur de Bioversity en Afrique de l’Ouest, l'objectif principal sera d’étudier le rôle des aliments traditionnels dans l’alimentation et la nutrition des populations  notamment les enfants et les mères.

Cet objectif sera atteint par l’étude des aliments traditionnels dans la nutrition des enfants et par l’analyse des possibilités d’introduction dans l’alimentation des enfants des nutriments locaux en vue de leur bien-être social.

Ce projet fait partie d’une série de sept d’un vaste programme de Bioversity intitulé « Amélioration de l’alimentation en Afrique » qui seront mise en œuvre pendant quarante deux mois au Bénin, au Burkina Faso, au Mali, au Kenya et  au Sénégal.

Au Bénin, les communes de Bopa et de Houéyogbé dans le département du Mono, à l’ouest du pays, sont les localités cibles du projet.

« On travaillera sur des enfants à l’âge de sevrage et des enfants scolarisés pour voir dans quels mesures les compléments d’aliments, à travers les cantines, permettent un bon développement et l’épanouissement des enfants et comment on peut introduire dans cette alimentation, des aliments produit sur place à travers les jardins scolaires », explique Dr Sognon Raymond Vodouhè, Coordonnateur du projet.

Bioversity est un centre de recherche  pour les ressources phytogénétiques qui opère dans plus de 100 pays dans cinq régions au monde. Membre du Groupe internationale consultatif sur la recherche agricole qui regroupe quinze organisations engagées dans la recherche pour le développement durable, il a pour but d’améliorer la vie grâce à la recherche sur la biodiversité.

 

Christophe D. Assogba

 

 

(SjCOOP II)

 

Publié le 14/6/2012


Leave a Comment


A lire aussi dans Actualite