Lancement d'une Chaire Ecosanté en Afrique de l'Ouest

2015-02-26 21:43:50

Pollution de l'air et santé humaine 

Lancement d'une Chaire Ecosanté  en Afrique de l'Ouest

Les locaux de la faculté des sciences de la santé abritent ce jour le lancement de la Chaire Ecosanté. L'objectif visé est de contribuer au développement du domaine de l'Ecosanté en Afrique de l'Ouest, en améliorant la compréhension de la pollution urbaine de l'air et ses impacts sur les maladies non transmissibles respiratoires. Il s'agit aussi de mettre en place des stratégies de prévention à base communautaire, dans le but d'assurer un environnement urbain plus sain, vivable et durable. Et pour atteindre cet objectif, une équipe de recherche pluridisciplinaire incluant des doctorants est constitué dans la zone d'intervention qui regroupe le Burkina-Faso, la Côte d'Ivoire, le Sénégal et le Bénin. Ce programme va être lancé ce jeudi 26 février pour marquer le début des recherches à effectuer dans les différents pays. Benjamin Fayomi, Professeur titulaire de la Chaire a annoncé le démarrage du programme mardi dernier à la faveur d'une conférence de presse. Dans le cas du Bénin, a dit le Pr, la Chaire Ecosanté aura pour objet l'environnement et la santé et pour thématique la pollution de l'air et se effets sur la santé humaine. Car, les habitants des zones urbaines ont des comportements quotidiens qui polluent l'air. Faute de transport en commun, chacun a une moto qui pollue l'environnement. Les déchets brûlés avec des sachets et autres objets à usage domestique font que l'air respiré n'est pas sain. Même dans les manages, ceux qui font le feu de charbon de bois avec de sachets plastiques se rendent malades et contaminent leurs voisins. Grâce à la Chaire Ecosanté, les populations auront une idée du degré de pollution de l'air, avec des précisions sur les polluants et types de maladies non transmissibles que l'air pollué peut causer. Que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur des bâtiments, la pollution de l'air est un problème de santé publique en Afrique de l'Ouest a expliqué le Pr Fayomi. Et ses causes sont multiples. Les renseignements que la Chaire mettra à la disposition des gouvernements vont permettre de prendre des décisions. Aussi, grâce à ces données, les populations à divers niveaux seront sensibilisées pour que chacun dans ses actes sauvegarde l'environnement et par conséquent sa santé. 

Par Patrice SOGLO    


Leave a Comment


A lire aussi dans Actualite