UNU-INRA organise un atelier de formation sur l’enterprise Verte

2014-09-24 19:56:27

UNU-INRA organise un atelier de formation sur l’enterprise Verte

Lusaka, 22 Septembre, 2014 -  L'Institut des Ressources Naturelles en Afrique de L'Université des Nations Unies (UNU-INRA) a initié un atelier de formation de cinq jours à Lusaka, en Zambie. L'atelier a pour objectif de renforcer les capacités des chercheurs, des entreprises, des environnementalistes et des économistes en Afrique avec les outils nécessaires qui leur permettront d'identifier les risques potentiels de leurs activités commerciales sur l'environnement. En outre, ces outils leur serviront aussi à développer des stratégies efficaces pour réduire les risques découlant de la dépendance de leurs activités et leurs impacts sur l'environnement. 
Cet atelier qui a pour thème "Transition vers l'économie verte : les entreprises face au défi de la biodiversité et des services écosystémiques",  s'inscrit  dans le cadre de la mise en œuvre du projet d'Economie Verte de l'Institut. Ce projet s'intitule "Unleashing the potential of African Rural Economies through Green Growth" et est financé par le Centre de Recherche en Développement International (CRDI).
L'atelier de formation vise aussi à renforcer la compréhension des participants sur les rôles et responsabilités des entreprises  quant à la conservation et l'utilisation de la biodiversité et les services écosystémiques pour une transition réussie vers une économie verte en Afrique. 
Selon Dr. Calvin Atewamba, chercheur en charge de l'économie verte à UNU-INRA, dans la mesure où l'homme dépend de la nature pour s'alimenter ou pour exercer ses activités commerciales, il s'avère important de réduire l'impact de ses activités sur l'environnement.   
"Toutes les entreprises sont fondamentalement dépendantes de la diversité biologique de la planète et de ses écosystèmes, de même que toutes les entreprises influent sur la biodiversité et les services écosystémiques (BSE), positivement ou négativement. Fournir des informations et des outils fiables pour évaluer l'impact des entreprises sur les ressources naturelles ainsi que comment gérer ces risques et opportunités pourraient jouer un rôle crucial dans la transition de l'Afrique vers une économie verte", affirme Dr. Atewamba.

Il a aussi souligné que les activités commerciales, en particulier celles relatives aux industries extractives, ont exposé l'environnement à un certain nombre de défis tels que la surexploitation des océans, la pollution et le changement climatique. Dr. Atewamba a dès lors lancé un appel aux entreprises afin d'intégrer les valeurs de la nature dans leurs stratégies. Il les a exhortés à la mise en place d'un système de suivi et d'évaluation afin de réduire l'impact de leurs opérations sur la nature. Ceci pourrait leur permettre, selon lui, d'améliorer leur réputation. 
Le Directeur de UNU-INRA, Dr. Elias T. Ayuk, en expliquant l'importance de l'atelier, a souligné la mission de l'Institut de renforcer les capacités des Africains en matière de gestion des  ressources naturelles. 
"Nous organisons ces ateliers dans le but de combler la lacune existant entre la connaissance et la transmission de connaissance. Le présent atelier de formation revêt d'une importance particulière, car les entreprises Africaines ont besoin de porter plus d'attention à l'impact de leurs activités sur l'environnement, affirme Dr. AyukVingt-et-un participants issus de 12 pays prennent part à l'atelier. Il s'agit du Ghana, du Cameroun, du Nigeria, du Kenya, du Zimbabwe, de l'Egypte, de l'Ouganda, du Malawi, du Benin, du Swaziland, de la Tunisie, de la Tanzanie et de la Zambie. 

Information: L'Institut des Ressources Naturelles en Afrique de L'Université des Nations Unies (UNU-INRA)UNU-INRA est l'un des quinze centres de recherche et programmes de formation établis par l'Université des nations unies (UNU) dans le monde entier. La mission de l'UNU-INRA est de renforcer la capacité des universités et des instituts de recherche en Afrique afin de mener des recherches de qualité et produire des individus bien formés, bien équipés et motivés, capables de développer, adapter et diffuser des technologies qui favorisent la sécurité alimentaire et promeuvent la conservation et l'utilisation efficace des ressources naturelles du continent pour un développement durable. L'Institut a son siège à l'Université de Ghana. Il a aussi établi des Unités Opérationnelles au sein de certaines Institutions en Afrique à travers lesquelles des activités majeures sont conduites. Il s'agit de l'Université Felix Houphouët-Boigny d'Abidjan en Côte d'Ivoire, l'Université de Zambie, l'Université de Namibie, l'Université de Yaoundé I, Cameroun, et l'Institut de Technologie Alimentaire de Dakar, Sénégal. 


Contactez:Praise Nutakor

Communications et Relations Publiques

Tel: +233-244093010+233-244093010

Email: nutakor@inra.unu.edu


Leave a Comment


A lire aussi dans Actualite