Les grands défis du nouveau Dg d'AfricaRice Harold Roy-Macauley

2015-03-13 08:46:32

Passation de service

Les grands défis du nouveau Dg d'AfricaRice Harold Roy-Macauley

Harold Roy-Macauley, le nouveau Directeur Général du Centre du Riz pour l'Afrique (AfricaRice), a annoncé les grands défis à réaliser pour booster la production du riz en Afrique, au cours de sa prise de fonction, le 12 mars 2015, à Cotonou, au Bénin.   

« Notre plan stratégique expose les grandes lignes - Stimuler le secteur du riz en Afrique. Nous ne devrions pas considérer à tort que ces mots sont simplement mis ensemble, lesquels pourraient éventuellement ne rien signifier. Nous devons tenir compte de ces mots dans le sens d'une philosophie qui doit être très chère dans le cœur de tous les employés d'AfricaRice. Nous ne devons pas oublier l'élément majeur qui justifie pourquoi AfricaRice, même si elle aborde le secteur du riz en Afrique, est toujours globale dans son approche - c'est l'importance et les opportunités du secteur rizicole en Afrique sur le marché mondial de la culture du riz. Le riz est mondial; c'est la grande entreprise; c'est l'or blanc de l'avenir. Nous devrions envisager à AfricaRice que nous avons la chance d'être dans les grandes entreprises déjà. Nous devons, par conséquent, nous débarrasser des entraves qui empêchent nos esprits confinés à penser qu'AfricaRice est un «petit centre CGIAR», mais maintenant penser AfricaRice comme un "grand Centre CGIAR», a indiqué Dr Harold Roy-Macauley, à l'occasion de la passation de service entre lui et Dr Adama Traoré, Directeur général par intérim sorti.

Dr Harold Roy-Macauley qui conduira les destinées d'AfricaRice au cours des cinq prochaines années, a décliné sa vision pour l'institution : celle de hisser AfricaRice comme un grand centre du système CGIAR en consolidant les acquis réalisés par ses prédécesseurs pendant des décennies.

Roy-Macauley a également annoncé, au regard de l'évolution rapide de l'environnement du secteur, qu'il veillera à rendre plus efficace les partenariats autour de la science rizicole et le développement du secteur, à renforcer les capacités, à améliorer l'accès des petits producteurs de riz aux marchés, à réintégrer la science rizicole dans l'agenda politique des pays et à accroître les investissements dans le secteur.

Harold Roy-Macauley a fait savoir que ses différents défis ne seront réalisés qu'à condition que tout le monde (chercheurs, gestionnaires et autres) contribue dans un esprit proactif, progressiste, d'efficacité, d'excellence et de responsabilité à la mise en œuvre des activités du centre. 

De nationalité Sierra Léonaise, Harold Roy-Macauley qui totalise près de 30 années d'expériences dans la recherche agricole au service du développement, a été nommé à la tête d'AfricaRice le 6 février 2015, lors d'une réunion du Conseil des ministres de l'institution qui s'est tenue, à Kampala, en Ouganda.

 Avant d'occuper ces nouvelles fonctions, Roy-Macauley occupait le poste de Directeur Exécutif du Centre ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (Coraf/Wecard), une organisation de recherche du secteur agricole où il a longtemps travaillé.

Il a remercié Adama Traoré pour les services rendus au centre pendant son intérim. Les représentants des centres de recherche sœurs notamment IITA et Bioversity ont souhaité plus de collaboration avec AfricaRice sur des projets de recherche.

Christophe D. Assogba


 


Leave a Comment


A lire aussi dans Actualite